Veille conjoncturelle S40

Destinée à informer ses membres et partenaires sur la conjoncture économique et les principales tendances en matière d’emploi, le CODESPAR réalise une revue de presse hebdomadaire sur ces thématiques.

Elle comporte à la fois une analyse générale de la conjoncture alimentée par les actualités de la semaine mais aussi des focus sectoriels. Cette veille est réalisée à l’échelle nationale mais porte également sur le niveau local.

Si vous souhaitez recevoir par email ces veilles, merci de vous inscrire en cliquant ici.

 

Semaine 40 - Du 30 septembre au 6 octobre 2013

BAROMETRE

FR

 

Augmentation des prix à la production en juillet et aout 2013

En aout 2013, les prix à la production industrielle ont augmenté de + 0,2% après une hausse de + 0,6% en juillet. Elle s'explique par une hausse du prix des produits de raffinage et des prix de l'électricité.

Économie Matin

Légère hausse des commandes à l'industrie française

L'indice d'activité du secteur manufacturier du cabinet Markit a enregistré un très léger repli en septembre mais s'approche de l'équilibre. Il fait surtout état de la première hausse des commandes à l'industrie depuis juin 2011. Cette petite embellie est à mettre au crédit du lancement de nouveaux produits.

L'expansion

Une hausse des salaires de 2,5% pour 2014

Selon une étude du cabinet de conseil en ressources humaines Mercer France, le taux d'augmentation salariale médian anticipé toutes populations confondues, s'établit à + 2,5% pour 2014.
Par rapport à l'enquête précédente, recensant les prévisions des sociétés pour 2013, davantage d'entreprises envisagent cette année de geler les salaires en 2014.

L'expansion

Coup de frein sur les salaires des cadres en 2013

Selon l'étude 2013 sur les salaires des cadres réalisée par Expectra, les salaires des cadres ont connu un ralentissement au cours de l'année 2013 après deux années d'augmentation de + 2%. Les salaires des cadres ont augmenté de façon assez hétérogène selon les secteurs :
- Informatique et télécoms : + 1,8%
- Ingénierie et industrie : + 0,4%
- Comptabilité et finance : + 0,6%
- Commercial et marketing : + 0,4%
- RH et Juridique : + 0,2%

Expectra

BZH

 

Baromètre de l'immobilier breton d'octobre 2013

Selon le dernier baromètre des notaires de l'Ouest,  en Bretagne, le logement neuf accuse une baisse de - 43%, l'ancien pour sa part diminue de - 22%. Le marché de la maison ancienne en milieu rural s'affaisse sous l'effet de la crise de l'agroalimentaire. Sur les terrains à bâtir, la demande a faibli, les volumes ont accusé une baisse de - 26% et les prix continuent de s'éroder.
L'Ille-et-Vilaine n'échappe pas à la contraction des volumes de ventes. Par contre, contrairement aux autres départements de la région, les prix résistent.

Notaire de l'Ouest

L'emploi intérimaire breton baisse de - 7,6 % sur un an

Selon le baromètre Prisme, les effectifs intérimaires reculent de - 5,7 % au niveau national.
Le secteur des transports enregistre une hausse de 0,7 %. L’ensemble des autres secteurs est en baisse (de - 4,2% pour les services a - 7,2% pour l’industrie).
En Bretagne, la baisse en glissement annuel est de - 7,6 %.

Prisme

Croissance de + 6,2 % du nombre de défaillances d'entreprises bretonnes sur un an 

Au second trimestre 2013, le nombre de défaillances d'entreprises a cru de +6,2% sur un an contre + 4,7% au niveau national.

INSEE

5500 emplois devraient être créés dans le cadre de la mise en place de la seconde ligne de métro rennaise

Le premier lot du chantier de la seconde de ligne de métro rennaise a été signé le 2 octobre.
Sur un budget de 1,2 milliards d'euros, il représente 318 millions d'euros. Ce premier lot mobilisera jusqu'à 500 salariés, dont 60 % recrutés localement. Parmi eux, une centaine d'ingénieurs et de personnels qualifiés. À cela s'ajoute 230 000 heures d'insertion, soit 10 % du total.
Selon la Fédération Française du bâtiment d'Ille et Vilaine 5 500 emplois directs et indirects seront nécessaires à la réalisation de l'ensemble de la ligne B.

Ouest France Entreprises

ANALYSE DE CONJONCTURE GENERALE

FR

 

L'éclaircie se confirme selon l'INSEE

La zone euro a renoué avec la croissance, après six trimestres de récession. En France, le climat des affaires s’améliore désormais dans tous les secteurs. Pour la fin de l'année l'INSEE prévoit que l'investissement repartirait  légèrement à la hausse. La baisse de l’emploi marchand s’atténuerait. Du fait d’une augmentation importante du nombre d’emplois aidés dans le secteur non marchand, le taux de chômage croîtrait de 0,1 point au troisième trimestre, et se stabiliserait au quatrième trimestre.

INSEE

Les créateurs financés par l'ADIE pérennisent leur activité

Une récente enquête de l'Association pour le Droit à l'Initiative Économique montre qu'en dépit d'un contexte économique dégradé,  le taux de pérennité des entreprises aidées par l'ADIE s'est maintenu, en 2013, à ses niveaux d'avant crise: 70 % sont encore en activité au bout de deux ans (contre 69 % en 2010), et 58 % au bout de trois ans (59 % en 2010). 42 % des créateurs financés par l'ADIE étaient auparavant bénéficiaires de minimas sociaux.

Le Monde

Travail dominical : plus de 180 dérogations différentes rendent la réglementation illisible et injuste

La loi du 13 juillet 1906 établit le repos hebdomadaire en faveur des employés et ouvrier  interdit de travailler plus de six jours par semaine. Elle précise que le jour férié «doit être donné le dimanche»
Il existe aujourd'hui plus de 180 dérogations différentes au travail dominical  dans le code du travail. Des dérogations temporaires ou permanentes, générales ou locales rendant un ensemble peu lisible.
Au delà des prises de position individuelle, il semble aujourd'hui nécessaire de clarifier la réglementation en matière de travail le dimanche.

Liberation

AGROALIMENTAIRE

BZH

 

Le ministre délégué à l'agroalimentaire voit des perspectives pour la filière agroalimentaire bretonne

Guillaume Garot, ministre délégué à l'agroalimentaire a récemment pointé les défis de l'agroalimentaire breton. Selon lui l'enjeu pour se développer est de moderniser son outil de production, booster l'innovation, développer l'export et faire de la formation une priorité.
Selon lui, il est toutefois prioritaire de reconstruire les filières fragilisées et de consolider les emplois existant avant de penser à en créer de nouveaux.
Il a annoncé la création d'une structure locale dont l'objet est la coordination des acteurs et des crédits du Plan d'Investissement d'Avenir.

Ouest France entreprises

Prochaine revue de presse conjoncturelle : lundi 21 octobre 2013