Veille conjoncturelle S31 à 34

Destinée à informer ses membres et partenaires sur la conjoncture économique et les principales tendances en matière d’emploi, le CODESPAR réalise une revue de presse hebdomadaire sur ces thématiques.

Elle comporte à la fois une analyse générale de la conjoncture alimentée par les actualités de la semaine mais aussi des focus sectoriels. Cette veille est réalisée à l’échelle nationale mais porte également sur le niveau local.

Si vous souhaitez recevoir par email ces veilles, merci de vous inscrire en cliquant ici.

 

Semaines 31 à 34 - Du 1er au 25 août 2013

BAROMETRE

FR


40% des ETI françaises anticipent une progression de leur activité en 2013

40% des ETI françaises anticipent une progression de leur activité pour l'année en cours. Parallèlement, 26% d'entre elles prévoient d'augmenter leurs effectifs.
Selon BPI France, au regard du contexte économique actuel, les deux leviers de développement pour les ETI sont l'innovation et l'international.

L'entreprise

L'image des syndicats auprès des français

TNS SOFRES a réalisé une enquête sur la vision qu'ont les français des syndicats. Ils les considèrent comme un rempart essentiel face aux menaces qui pèsent sur le monde du travail.
Selon l'institut, ils sont de plus en plus questionnés sur leur capacité à agir efficacement pour la défense des salariés. Ils soulignent également le souhait d'une négociation et de compromis constructifs plutôt que les démarches « jusqu'au boutistes ».

TNS SOFRES

7% des retraités ont une activité professionnelle

Cette part est deux fois plus importante qu'en 2006. Le développement des possibilités de cumul emploi-retraite depuis 2009 a facilité cet essor.
Pour la moitié d'entre eux, cela s'explique par une volonté d'augmenter leurs revenus. A noter que 43 % d'entre eux travaillent sans motivations financières particulières. Ce sont plutôt des hommes en bonne santé qui continuent de travailler une fois retraités, professions libérales et commerçants en premier, mais souvent aussi cadres et diplômés du supérieur. Leur activité est souvent à temps partiel.

Les clés du social

Baisse de l'emploi dans la fonction publique

En 2011, la fonction publique employait 5,493 millions d’agents, y compris les contrats aidés, soit 0,5 % de moins qu’en 2010.
La baisse des effectifs (- 29 100 agents) concerne la seule la fonction publique d’État (2 466 200) dont les effectifs baissent de 2 %.Dans la fonction publique territoriale (1 881 500), la hausse de + 0,3 %, concerne aussi bien les régions et départements que le secteur communal. La hausse est plus marquée dans la fonction publique hospitalière (+ 1,3 %), avec une progression plus importante dans les établissements médico-sociaux que dans les hôpitaux (respectivement + 2,1 % et + 1,2%).

Portail de la fonction publique

BZH

 

Publication de la note de conjoncture de la banque de France

Selon la Banque de France, en juillet, l'industrie bretonne s'est maintenue par rapport à la situation de juin et le climat s'est légèrement amélioré dans le secteur des services. A court terme, les perspectives s'inscrivent à la hausse dans les deux secteurs.
En ce qui concerne les services marchands, le niveau d'activité a légèrement progressé. Cette évolution favorable devrait se prolonger au cours des mois à venir.

Banque de France

ANALYSE DE CONJONCTURE GENERALE

FR

 

Peut-on parler de pénurie de compétences dans le secteur informatique ?

Selon le Syntec, les recruteurs du secteur informatique font face à des tensions plus qu’à une véritable pénurie de main d'œuvre. Plusieurs éléments expliquent ce ressenti. D'une part, la volonté des prestataires informatiques (2/3 des effectifs du secteur) de recruter des jeunes donne le sentiment d'une certaine pénurie. Le fort turn-over au sein des SSII conforte également cette vision des recruteurs.

L'express

Le paradoxe du marché de l'emploi français

Dans son enquête réalisée à l’issue du 1er semestre 2013, L’Union Professionnelle Artisanale (UPA),  note une situation du marché de l'emploi paradoxale, une baisse des embauches alors que certains employeurs ont plus de difficultés à recruter. Près d’une entreprise de proximité sur trois est en sous-effectif.  L’Union Professionnelle Artisanale explique cette dichotomie par un décalage entre la formation professionnelle des jeunes et des demandeurs d’emploi par rapport aux besoins réels des entreprises.

Ouest France Entreprises

Accord pour la création d’un CDI dans l’intérim

Prism’emploi et trois syndicats de cette branche (CFDT, CFTC, CGC) ont signé un accord créant un CDI spécifique pour le secteur intérimaire.
Concrètement, l’intérimaire en CDI devra accepter toutes les missions proposées par l’ETT (entreprise de travail temporaire) répondant aux critères de mobilité, de poste et de salaire définis dans son CDI. Entre deux missions, il sera considéré en inter contrat.

Clés du social

ANALYSE PAR SECTEURS D'ACTIVITES

Commerce

BZH

 

La recommandation personnelle ou l'avenir du e-commerce

Après Amazon, Fnac.com, de plus en plus de sites adoptent des techniques de recommandation personnalisée. Il s'agit de proposer à l'internaute des produits complémentaires lors de son acte d'achat (produits similaires, frais de port offerts, etc..). Grace à cette technologie, Le taux de conversion peut passer de 2 à 2,22 %. Globalement, les internautes  trouvent ces outils intéressants. Ils considèrent la technique comme du conseil, mais a contrario ils sont encore réticents à l’idée d’être "pistés" lors de leurs achats en ligne.
L'enjeu de ces outils en matière de chiffre d'affaires est conséquent pour le e-commerce.

Les échos

Prochaine revue de presse conjoncturelle : lundi 2 septembre 2013