Au fil du projet

  • 05 07 2012

    Un nouveau groupe de travail du CODESPAR s'empare de la question de la précarisation

    La crise économique n’a pas épargné le bassin de vie de Rennes. Ainsi d’après l’APRAS*, la progression de la pauvreté sur l’agglomération a été plus forte entre 2008 et 2009 (+ 2500 ménages précaires) que sur les huit années précédentes (+1900). Fort de ce constat, un groupe de travail du CODESPAR se penche actuellement sur l’enjeu de la précarisation des personnes afin de proposer une contribution dans le cadre de la réactualisation du projet communautaire de Rennes Métropole.

    Composé de plus de 25 participants, membres des différents collèges et partenaires du CODESPAR, il a travaillé sur trois séances riches de retours d'expériences et d’idées. Les premiers souhaits partagés des participants sont de deux ordres : d’une part mieux connaître et comprendre ce processus de précarisation ; d’autre part lancer une démarche expérimentale et multi-acteurs à l’échelle locale pour trouver de nouvelles réponses à leurs besoins. Cette démarche ne peut être lancée qu’avec la participation de personnes en situation de précarité, les mieux à même d’exprimer leur quotidien et leurs attentes.

    Le groupe de travail est conscient de l’existence des nombreuses initiatives existantes sur le territoire.Il propose donc notamment, dans la contribution à paraître, de partir de l’existant et de toutes les forces en présence pour, ensemble, aller plus loin en partageant les savoirs, en favorisant l’échange en réseau et les co-formations, et en renforçant les démarches qualitatives et à long-terme.

    * Association pour la promotion de l’action et de l’animation sociale

Afficher les résultats 16 à 16 sur un total de 16
<< Précédent 1-3 4-6 7-9 10-12 13-15 16-16 Suivant >>

Projet : Précarisation / Pauvreté