Au fil du projet

  • 23 03 2018

    « Précarisation » : 1er temps d’information sur l’expérimentation sociale coopérative

    Le Conseil de développement de la métropole de Rennes invite ses membres et les contributeur au groupe-projet "précarisation" de l'ex-CODESPAR à une réunion le 10 avril prochain pour évoquer la mise en place et l’état d’avancement de l’expérimentation sociale coopérative en cours sur Mordelles et les environs.

    Cette expérimentation, issue des travaux « précarisation » du CODESPAR, a la particularité de traiter la question de la prévention du processus de précarisation avec les personnes concernées et les acteurs sociaux. Portée dans sa phase opérationnelle sur 2 ans par le Collège coopératif en Bretagne, elle a également été pensée pour être transférable à d’autres territoires intéressés sur le bassin rennais, voire au-delà.

    A l'occasion de cette réunion, sera présenté également le plan de lutte contre les discriminations de Rennes Métropole, dans une logique de partage et de mise en réseau.

  • 13 10 2017

    Lancement d'une expérimentation sociale coopérative issue des travaux "précarisation"

    Portage opérationnel assuré par le Collège coopératif en Bretagne

    Suite aux travaux en auto-saisine du CODESPAR sur les mécanismes de précarisation, une expérimentation sociale coopérative se lance actuellement sur le bassin de vie de la commune de Mordelles.

    Cette expérimentation sociale coopérative est depuis 2016 portée par le Collège coopératif en Bretagne, spécialiste de la méthode de recherche-action. Le Conseil de développement de la métropole de Rennes continue à suivre sa mise en œuvre, en participant notamment au Comité d’appui et de suivi (voir ci-après).

    Préalable indispensable à la mise en route de cette expérimentation : l’aval et le soutien politique et financier des collectivités et organismes concernés :

    - Les acteurs du bassin de vie de la commune de Mordelles (commune, centre intercommunal d'action sociale [CIAS] à l'ouest de Rennes, centre départemental d'action sociale) se sont positionnés pour être territoire pilote ;

    - Les organismes sollicités sur l'aspect financements ont répondu favorablement : Fondation de France, Conseil départemental, Rennes Métropole, CIAS à l'Ouest de Rennes.

    Ces institutions locales (conseil départemental, CIAS à l’Ouest de Rennes, Mairie de Mordelles, Rennes Métropole) sont désormais sollicitées pour prendre leur place dans l'appui à l'expérimentation, dans une fonction de soutien et de ressources au mouvement expérimental dans lequel s’engagent les acteurs : le Comité d’appui et de suivi de l’expérimentation.

    Lancement effectif depuis juin 2017 sur et autour de Mordelles

    L'expérimentation, qui se lance actuellement sur et autour de Mordelles, vise à trouver des réponses sociales innovantes sur la problématique de précarisation locale, pour déterminer les solutions les plus favorables à mettre en place sur le territoire, en travaillant avec les principaux concernés : personnes en situation de précarité ou l'ayant vécu récemment, travailleurs sociaux, associations locales, décideurs locaux.

    Depuis l’été 2017, l’expérimentation sociale coopérative se matérialise concrètement par l’organisation de rencontres et d’échanges entre personnes en situation de précarité d’une part, professionnels de l’action sociale et associations d’autre part. Des discussions croisées sont également organisées.

    L’objectif de cette première phase d’interconnaissance et d’expressions individuelles et collectives est d’identifier un plan d’actions expérimentales à tester en 2018 pour améliorer la prise en considération et les réponses données aux problématiques auxquelles se trouvent confrontées les personnes fragilisées, en début ou en cours de processus de précarisation.


    La durée estimée de l’expérimentation est de  2 ans.

  • 14 06 2016

    Le CODESPAR accompagne le montage d'un projet d'expérimentation sociale issu de ses travaux sur la précarisation

    Depuis le passage de relais à un porteur de projet opérationnel, concomitant à l'identification d'un territoire volontaire sur le bassin rennais, le CODESPAR continue de suivre et d'accompagner le montage du projet.

     

    Rappel des enjeux

    Le groupe-projet avait identifié quatre enjeux dans la prévention de la précarisation sur le bassin rennais :

    -    Passer du « faire pour » au « faire avec » les personnes concernées

    -    Impulser des changements dans l’organisation des dispositifs d’accompagnement,

    -    Améliorer les conditions de travail des accompagnants professionnels et bénévoles engagés dans l’action sociale de terrain,

    -    Partir des réalités de terrain pour inventer des solutions innovantes et adaptées.

     

    Les principales phases du projet d'expérimentation sociale coopérative

    L'expérimentation s'organiserait en quatre phases :

    1.    Co-construire un diagnostic partagé des formes d’accueil et d’accompagnement proposées localement dans le « traitement social » de personnes vulnérabilisées,

    2.    Identifier des pistes d’action qui travaillent dans le sens du décloisonnement des réflexions et des pratiques,

    3.    Expérimenter les pistes d’action,

    4.    Consolider l’innovation sociale.

     

    Montage partenarial et financier

    Concernant les partenariats avec les collectivités locales référentes dans l'action sociale, le collège coopératif a pu ainsi se rapprocher du département d'Ille et Vilaine, qui soutient et appuie le projet. Le CODESPAR assure également le lien avec la commission "culture et cohésion sociale" de Rennes Métropole. La commune concernée souhaitant accueillir l'expérimentation et son centre d'action sociale restent toujours mobilisés.

    Quant au budget prévisionnel, il se structure autour d'un financement principal national sollicité auprès de la fondation de France dans le cadre de l'appel à projet "démarches participatives". Le Collège coopératif, qui porte le dossier, a passé plusieurs étapes de sélection. La réponse définitive est attendue pour mi-juillet.

    Un dossier a également été déposé au Pays de Rennes, pour bénéficier d'une enveloppe complémentaire sur un fond LEADER.

    Sous réserve de l'obtention des financements, l'expérimentation sociale pourrait commencer au 2e semestre 2016.

Afficher les résultats 4 à 6 sur un total de 16

Projet : Précarisation / Pauvreté