Au fil du projet

  • 27 06 2018

    Découvrez le manifeste de l’expérimentation sociale coopérative menée sur Mordelles

    Point sur l'état d'avancement de l'expérimentation sociale coopérative en cours sur Mordelles et les environs

    Mobilisation du collectif startijenn

    Depuis un an, un groupe de personnes issues de Mordelles,  et de ses environs, est engagé dans une expérimentation sociale coopérative. Des habitants, des travailleurs sociaux et des acteurs associatifs se réunissent régulièrement au sein de petits groupes pour échanger librement, au-delà de leurs statuts et de leurs positions, sur des situations qui augmentent la fragilité et/ou la précarité des vies.

    Dans ce qui est devenu un collectif, baptisé Startijenn, leurs indignations et incompréhensions sont évoquées et des propositions de pistes d’action sont réfléchies.

    Aujourd’hui, l’expérimentation se poursuit en privilégiant la réciprocité, la confiance et la bienveillance dans leurs échanges.

    Voir exemple de flyer de mobilisation pour l'expérimentation

    Un autre monde est possible !

    Ce collectif, plein d’énergie - d'où son nom "Startijenn" - vient d’établir son manifeste. Il liste une série d’interpellations associées à des utopies concrètes.

    Pour les concrétiser, le collectif, accompagné par le collège coopératif en Bretagne, organise notamment des ballades pour imaginer des actions répondant aux besoins exprimés et partagés.

    Prochaine étape après l’été : la phase de tests grandeur nature d'actions concrètes…

    Une prochaine réunion du Codev sur cette expérimentation sera par ailleurs organisée à l’automne, pour suivre, appuyer et relayer le plus finement possible toutes les dimensions de ce beau projet.

    Photo : Photo by Aaron Burden on Unsplash

  • 23 04 2018

    Expérimentation sociale coopérative sur Mordelles et environs: l’état d’avancement

    Le 10 avril 2018, après un rappel du rôle qu’a joué le Codev dans la mise en place de l’expérimentation sociale coopérative, Nadine Souchard (Collège coopératif en Bretagne, porteur du projet) est revenue sur ces 10 premiers mois de terrain sur la commune de Mordelles et les environs.

    Synthèse de la rencontre :

    « La petite histoire dans la grande histoire »

    Le principe de base de cette expérimentation est de construire des solutions innovantes localement pour prévenir la précarité, avec les personnes concernées.

    Dans un premier temps, plusieurs groupes de travail ont ainsi été constitués, l’un composé de personnes concernées, l’autre d’acteurs sociaux (salariés et bénévoles d’institutions et d’associations). Après une mise en récit des parcours des personnes, un inventaire des « situations problèmes », l’organisation d’une ballade sensible ou encore d’une « journée Startijenn », un diagnostic et des pistes d’action communs ont pu être précisés. Ces deux groupes ne font maintenant plus qu’un et sont actuellement en cours de rédaction d’un manifeste. L’objectif est de mettre en œuvre des actions concrètes à partir de septembre 2018, avec le soutien d’un troisième groupe, d’ « appui et de soutien », composé des représentants des institutions soutenant le projet.

    « Cette expérimentation, c’est accepter l’incertitude »

    Pour le collège coopératif en Bretagne, ce projet s'avère très engageant mais passionnant. Après un temps d’approche du territoire d’accueil de l’expérimentation, un travail sur les postures a été nécessaire pour arriver à faire travailler ensemble ces personnes en situation de précarité et les travailleurs sociaux mobilisés. Les réunions, qui s’enchainent avec une fréquence variable selon les souhaits des groupes mobilisés, nécessite également de réadapter constamment les méthodes d’animation.

    Lieu de reprise de confiance

    À contretemps de l’approche par les parcours individuels structurant actuellement l’accompagnement social en France, l’expérimentation a permis de « faire groupe ». D’après les témoignages des personnes engagées dans ce projet, cela a conduit à la création d’un espace de reprise de confiance, au fur et à mesure des échanges. Quant aux travailleurs sociaux, cette expérimentation, qualifiée de « bouffée d’oxygène », (re)donne plus de sens à leur mission.

    Comment faire pour que cette expérimentation diffuse ?

    En conclusion de cette première séance de communication autour de l’expérimentation, Nadine Souchard souligne entre autres l’importance de faire savoir ce retour qualitatif sur l’expérimentation, pour interpeller d’autres territoires potentiellement intéressés par ce type de démarche, au-delà de Mordelles et des communes du CIAS à l’Ouest de Rennes.

    Photo : Photo by Janaya Dasiuk on Unsplash

  • 23 03 2018

    « Précarisation » : 1er temps d’information sur l’expérimentation sociale coopérative

    Le Conseil de développement de la métropole de Rennes invite ses membres et les contributeur au groupe-projet "précarisation" de l'ex-CODESPAR à une réunion le 10 avril prochain pour évoquer la mise en place et l’état d’avancement de l’expérimentation sociale coopérative en cours sur Mordelles et les environs.

    Cette expérimentation, issue des travaux « précarisation » du CODESPAR, a la particularité de traiter la question de la prévention du processus de précarisation avec les personnes concernées et les acteurs sociaux. Portée dans sa phase opérationnelle sur 2 ans par le Collège coopératif en Bretagne, elle a également été pensée pour être transférable à d’autres territoires intéressés sur le bassin rennais, voire au-delà.

    A l'occasion de cette réunion, sera présenté également le plan de lutte contre les discriminations de Rennes Métropole, dans une logique de partage et de mise en réseau.

Afficher les résultats 1 à 3 sur un total de 15
<< Précédent 1-3 4-6 7-9 10-12 13-15 Suivant >>

Projet : Précarisation / Pauvreté

Le projet

[Dossier lancé par le CODESPAR, relayé dans sa phase opérationnelle au Collège coopératif en Bretagne, suivi dans sa mise en œuvre par le nouveau Conseil de développement]

Suite à la crise de 2008, il y a de plus en plus de personnes pauvres et/ou précaires sur le bassin de vie rennais. Comment anticiper les situations et mieux accompagner ces citoyens ? Par extension, comment les acteurs du territoire en lien avec des publics de précarité peuvent-ils mieux travailler ensemble pour valoriser l’existant et gagner en efficacité à long-terme ? Le CODESPAR a travaillé sur ces questions de 2012 à 2015.

Un projet d'expérimentation sociale coopérative prend maintenant forme à la suite des travaux du CODESPAR, porté dans sa phase opérationnelle par le Collège Coopératif en Bretagne.

En 2017, le Conseil de développement de la métropole de Rennes reste attentif à la mise en route de cette expérimentation et s'impliquera dans son suivi.

Animation du groupe

Germain Bertrand
Membre du Bureau du Conseil de développement
représentant la CFTC

Contact

Céline Rigourd
Tél. 02 99 01 85 17