Au fil du projet

  • 14 06 2016

    Le CODESPAR accompagne le montage d'un projet d'expérimentation sociale issu de ses travaux sur la précarisation

    Depuis le passage de relais à un porteur de projet opérationnel, concomitant à l'identification d'un territoire volontaire sur le bassin rennais, le CODESPAR continue de suivre et d'accompagner le montage du projet.

     

    Rappel des enjeux

    Le groupe-projet avait identifié quatre enjeux dans la prévention de la précarisation sur le bassin rennais :

    -    Passer du « faire pour » au « faire avec » les personnes concernées

    -    Impulser des changements dans l’organisation des dispositifs d’accompagnement,

    -    Améliorer les conditions de travail des accompagnants professionnels et bénévoles engagés dans l’action sociale de terrain,

    -    Partir des réalités de terrain pour inventer des solutions innovantes et adaptées.

     

    Les principales phases du projet d'expérimentation sociale coopérative

    L'expérimentation s'organiserait en quatre phases :

    1.    Co-construire un diagnostic partagé des formes d’accueil et d’accompagnement proposées localement dans le « traitement social » de personnes vulnérabilisées,

    2.    Identifier des pistes d’action qui travaillent dans le sens du décloisonnement des réflexions et des pratiques,

    3.    Expérimenter les pistes d’action,

    4.    Consolider l’innovation sociale.

     

    Montage partenarial et financier

    Concernant les partenariats avec les collectivités locales référentes dans l'action sociale, le collège coopératif a pu ainsi se rapprocher du département d'Ille et Vilaine, qui soutient et appuie le projet. Le CODESPAR assure également le lien avec la commission "culture et cohésion sociale" de Rennes Métropole. La commune concernée souhaitant accueillir l'expérimentation et son centre d'action sociale restent toujours mobilisés.

    Quant au budget prévisionnel, il se structure autour d'un financement principal national sollicité auprès de la fondation de France dans le cadre de l'appel à projet "démarches participatives". Le Collège coopératif, qui porte le dossier, a passé plusieurs étapes de sélection. La réponse définitive est attendue pour mi-juillet.

    Un dossier a également été déposé au Pays de Rennes, pour bénéficier d'une enveloppe complémentaire sur un fond LEADER.

    Sous réserve de l'obtention des financements, l'expérimentation sociale pourrait commencer au 2e semestre 2016.

  • 05 11 2015

    Expérimentations sociales portées par le CODESPAR : passage de relais au Collège Coopératif de Bretagne

    Les travaux du CODESPAR portant sur la prévention de la précarisation ont aboutit à un diagnostic partagé de la situation sur le bassin rennais, et, surtout, à une préconisation principale et portée par l'ensemble des 50 acteurs réunis : la réalisation d'expérimentation sociales appuyées sur des réalités de territoire.

    Une phase de préfiguration de ces expérimentations sociales entre l'été 2014 et l'été 2015 a conduit le CODESPAR à préciser un calendrier, des critères de réussite, des méthodes de travail privilégiées  et identifier des partenaires opérationnels pour prendre le relais dans l'action.

    Voir la publication

    C'est désormais chose faite : le collège coopératif de Bretagne a été identifié par le CODESPAR pour animer une première expérimentation sociale. Pour mener à bien cette expérimentation, ils pourront s'appuyer sur leur expertise en recherche-action, méthode priorisée par le groupe-projet précarisation.

  • 20 02 2015

    Des expérimentations sociales à venir sur le bassin rennais

    Dans ses travaux de 2012-2013, le groupe-projet "précarisation" apporte des éclairages en deux contributions portant sur la compréhension du processus et l’identification des enjeux. Il propose notamment la mise en œuvre d'expérimentations sociales sur des territoires urbains, péri-urbains, et ruraux. L'enjeu est de concrétiser ainsi la volonté partagée des participants d'optimiser et d'améliorer l'accompagnement des personnes en partant des réalités de terrain.

    La deuxième moitié de l'année 2014 a été consacrée à identifier et mobiliser politiquement et techniquement des territoires sensibles à ces questions. Le Conseil de développement mobilise actuellement des élus locaux qui porteront sur leur territoire l'impulsion politique pour que des acteurs publics, associatifs et privés, et aussi des personnes en demande inventent ensemble des améliorations à apporter à l'action sociale territoriale.

    En ce début d'année 2015, le CODESPAR travaille en coordination et synergie avec l'APRAS qui souhaite lancer une expérimentation sur un espace social commun de Rennes pour réactualiser leur charte de fonctionnement. Par ailleurs, une action "innover par l'expérimentation sociale" est inscrite dans le dossier LEADER déposé par le Pays de Rennes, inspirée des travaux du groupe-projet "précarisation". Ces deux premières pistes sont de bon augure pour assurer la mise en œuvre d'expérimentations sur les territoires. 

Afficher les résultats 1 à 3 sur un total de 11
<< Précédent 1-3 4-6 7-9 10-11 Suivant >>

Projet : Précarisation / Pauvreté

Le projet

[Dossier lancé par le CODESPAR, relayé dans sa phase opérationnelle au Collège coopératif en Bretagne, suivi dans sa mise en œuvre par le nouveau Conseil de développement]

Suite à la crise de 2008, il y a de plus en plus de personnes pauvres et/ou précaires sur le bassin de vie rennais. Comment anticiper les situations et mieux accompagner ces citoyens ? Par extension, comment les acteurs du territoire en lien avec des publics de précarité peuvent-ils mieux travailler ensemble pour valoriser l’existant et gagner en efficacité à long-terme ? Le CODESPAR a travaillé sur ces questions de 2012 à 2015.

Un projet d'expérimentation sociale coopérative prend maintenant forme à la suite des travaux du CODESPAR, porté dans sa phase opérationnelle par le Collège Coopératif en Bretagne.

En 2017, le Conseil de développement de la métropole de Rennes reste attentif à la mise en route de cette expérimentation et s'impliquera dans son suivi.

Animation du groupe

Germain Bertrand
Membre du Bureau du Conseil de développement
représentant la CFTC

Contact

Céline Rigourd
Tél. 02 99 01 85 17