Au fil du projet

  • 02 12 2014

    Remue-méninges dans le groupe-projet tertiaire de bureau

    Le 3 novembre dernier, le groupe projet a travaillé en petits groupes afin d'identifier les freins et des pistes de solutions dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments pour le tertiaire de bureau, et ce, au niveau:

    • des propriétaires (bailleurs ou occupants),
    • des professionnels du bâtiment,
    • des syndics
    • et des usagers

    Chaque groupe avait une heure pour travailler sur une cible. Suite à la présentation des travaux réalisés par chaque groupe, l’ensemble des membres a pu échanger sur ces résultats.

    De ces restitutions est ressorti que la rénovation énergétique est un volet de la rénovation du patrimoine. Parmi les leviers identifiés pour accompagner le lancement des travaux de rénovation énergétique dans le tertiaire, deux semblent capitaux:

    • La réglementation : l’obligation de faire des travaux serait un détonateur pour faire avancer la rénovation énergétique.
    • Un soutien financier est absolument nécessaire pour aider la mise en route de ces travaux.

    Le processus de rénovation se fait en deux temps :

    • Aujourd’hui, comme la mise en place des décrets et la définition des dates butoirs sont en attente, les démarches sont volontaires.
    • Demain, il y aura probablement une mutation des biens : les travaux se feront lors du changement de locataires, l’étiquetage sera proche de l’audit global, et le financement sera lié aux investissements dans les travaux. La dette sera portée par le bien immobilier lui-même.

    Cela implique des rôles nouveaux pour les acteurs présents sur la démarche, et un besoin de formation pour tous (banquiers, notaires, assureurs, syndics…). Les négociations entre acheteurs et vendeurs seront différentes. Les activités existantes vont se transformer, une acculturation sera nécessaire dans un objectif d’intérêts communs et partagés.

    Un guichet unique géré par les collectivités permettrait d’identifier ces nouveaux besoins.

    Il est donc important de mettre en place une chaine de valeur : identifier tous les acteurs et mailler les compétences entre elles.

    La performance énergétique ne se fait pas essentiellement sur le bâti. Le comportement agit également dessus. Il faut mettre en avant les petites victoires, c’est un travail de longue haleine, à l’échelle humaine, cela se compte en mois. La communication, l’animation, la manière de dire les choses sont très importantes. Le sujet est très technique, et souvent non compris par la plupart des usagers. Il faut trouver un langage simple et valoriser les petites actions. L’habitant est au cœur de la problématique dans les logements, comme l’est l’usager dans le tertiaire.

  • 30 10 2014

    Du global au local, le groupe-projet cherche à trouver des pistes d’actions

    La Nouvelle France Industrielle : une piste pour le tertiaire de bureau ?

    La rénovation énergétique devrait se faire plus globalement et pas seulement auprès des logements, elle devrait se faire dans les industries, les bureaux etc.

    Si l'idée est largement partagée par le groupe-projet, le périmètre du Plan de la Nouvelle France Industrielle présenté lors de la réunion de septembre, semble avoir été réduit aux logements résidentiels (copropriétés ou logements individuels) ; alors qu'initialement il était prévu de gérer l’ensemble des bâtiments.

    Intervenant : Loïc Heuzé de DELTA DORE

    Le label RGE, comment rétablir la confiance

    Les membres du groupe-projet ont également pu bénéficier d'une présentation sur le label RGE (reconnu garant de l'environnement) et sur la formation associée via le dispositif Feebat. En Ille-et-Vilaine, 400 entreprises sont labélisés RGE : le département est l’un des plus dynamiques.

    Intervenant : Philippe Lelièvre de la Fédération du Bâtiment et des TP d'Ille-et-Vilaine

    La dynamique régionale de la mission « transition énergétique »

    Les enjeux du tertiaire de bureau en Bretagne en chiffres :

    • 42 millions de m² de tertiaire public et privé, soit 22% des surfaces des bâtiments
    • 3 branches totalisent 60% des surfaces : enseignement-recherche, commerces et bureaux, administration
    • 17% des consommations d’énergie finale
    • 72% des surfaces ont été construites avant 2000.

    Gwenaële Hamon, de la CCI Bretagne / Conseil régional de Bretagne, a présenté la mission « transition énergétique » qui s’inscrit dans une dynamique régionale elle-même relayée par les niveaux nationaux et européens en matière de soutien au déploiement de la transition énergétique. Les objectifs de cette mission concernant la cible du tertiaire de bureau sont nombreux. Il s’agit :

    • d’établir un état des lieux des besoins de rénovation du tertiaire de bureau en Région Bretagne
    • de définir les besoins en matière d’accompagnement et la nature de l’offre préconisée au niveau régional
    • d’établir une typologie des modèles économiques et des outils de financement adaptés au tertiaire de bureau
    • et de proposer des éléments de prospective sur une programmation potentielle.

    Un D’EFFI pour faire évoluer les comportements

    Cathia Mascarau de Cofely service GDF Suez a permis au groupe d’aborder le sujet sous un angle nouveau. La sobriété énergétique se traduit, en effet, par des comportements vertueux des occupants et grâce à l’excellence opérationnelle de l’exploitant (performance des approvisionnements, de l’exploitation, des usages et des comportements).

    D’EFFI est un dispositif de Cofely service qui vise le changement durable des comportements des occupants d’un bâtiment. Les clients ont des besoins concrets et un fort besoin de renforcement des liens sociaux. Les grands leviers pour changer durablement le comportement des usagers sont dans un premier temps les dispositifs classiques (qui sont souvent culpabilisants) comme informer les occupants, les sensibiliser. Il existe aussi des moyens, comme D’EFFI permettant de rendre les occupants acteurs de la sobriété et d’animer la communauté d’occupants.

  • 01 09 2014

    Politique régionale et organisation de l'offre pour des bâtiments durables

    En perspective de la publication d'une note en 2014, il était nécessaire de prendre connaissance des dernières actualités régionales en termes d'orientations politiques et de soutien aux professionnels de l'offre. L'avancement du plan bâtiment durable breton (PBDB) et la structuration du réseau breton bâtiment durable (RBBD) ont donc été présentés au groupe-projet mi-juin

    La région Bretagne est parmi les premières de France à régionaliser les orientations du plan bâtiment durable national. Le PBDB, construit en collaboration avec de nombreux acteurs régionaux concernés, identifie notamment quatre axes stratégiques en Bretagne :

    - Développer à grande échelle la rénovation énergétique : passer de 18.000 rénovations par an aujourd’hui à 45.000 par an en 2020, passer d'un volume d'emplois estimés de 6.000 à 15.000 équivalents temps plein ;

    - Accompagner la mutation de la filière bâtiment ;

    - Promouvoir une commande publique exemplaire : promouvoir cette commande publique exemplaire à travers un guide des bonnes pratiques à l’usage des maîtres d’ouvrages et des collectivités ;

    - Préserver et valoriser les ressources de nos territoires.

    Quant au réseau breton bâtiment durable, il propose aux professionnels du bâtiment au sens large des ressources en ligne (agenda, fiches expériences, annuaire géolocalisé...) et des évènements permettant l'interconnaissance (visites sur site notamment).

    Les participants au groupe-projet espèrent donc que ces orientations régionales se traduiront rapidement en évolutions concrètes en terme de marché public, d'organisation de l'offre et d'aides aux porteurs de projets d'amélioration de la performance énergétique, et ce, sur tout type de bâtiment.

    Plus d'informations sur le PBDB : http://www.planbatimentdurable.fr/bretagne-r192.html

    Site du réseau breton bâtiment durable : http://www.reseau-breton-batiment-durable.fr/

Afficher les résultats 31 à 33 sur un total de 48

Projet : Climat énergie