Au fil du projet

  • 26 09 2014

    Participation des jeunes dans les Conseils de développement : 1er bilan

    Le 19 septembre dernier a eu lieu à Rennes une présentation d'un bilan de l'expérimentation à la Région Bretagne. Cette journée d'échanges a été l'occasion de réunir la Région, les Conseils de développement bretons et la ligue de l'enseignement autour de "la participation des jeunes au sein des conseils de développement". Cette thématique avait engendré une expérimentation avec 8 conseils de développement depuis janvier 2014.

    En présence de Madame Sylvie ROBERT, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne chargée de la jeunesse, de Serge BOUDET, conseiller régional, et de Monsieur Jean-Charles LOLLIER, président coordinateur du réseau, la matinée a été consacrée à la restitution de l’expérimentation par la Ligue de l’enseignement Bretagne.

    Cette expérimentation avait deux objectifs principaux:

    • Favoriser la représentativité des jeunes dans les instances de décision des Conseils de développement
    • Prendre en compte les jeunes des pays dans les activités régulières des Conseils de développement / l’implication dans les politiques locales de jeunesse.

    Durant 6 mois (de janvier à juin 2014), les Conseils de développement participant à cette 1ère phase d'expérimentation ont

    • commencé par recenser les organisations de jeunes présentes sur leur pays,
    • organisé et animé des rencontres avec des membres des Conseils afin de repérer quelles étaient les meilleures conditions pour impliquer les jeunes dans les Conseils de développement,
    • organisé et animé des rencontres avec des jeunes pour identifier ce qui pourrait favoriser ou freiner leur implication.

    Les Conseils impliqués dans la démarche avaient des enjeux différents comme (1) faciliter l’engagement des jeunes dans les Conseils de développement, (2) les rendre acteurs du devenir du territoire, (3) favoriser leur attachement à leur milieu de vie.

    La première phase de l’expérimentation a permis aux CD de:

    • formaliser des réflexions sur l’implication de la jeunesse dans leurs instances en s’appuyant sur les freins et les leviers à la participation des jeunes,
    • identifier de nouveaux acteurs et partenaires,
    • prendre en compte l’interconnaissance
    • vérifier la cohérence entre les attentes spécifiques des territoires et le cadre commun régional
    • s’ouvrir à des problématiques « jeunes » au‐delà de leur participation, comme les jeunes décrocheurs : comment les repérer et les accompagner?

    La Chaire de recherche sur la jeunesse a présenté "JEUPART: participation formelle et informelle" qui est une recherche collaborative réalisée avec le soutien financier de la région Bretagne (appel à Projet ASOSc- Actions pour l’Appropriation Sociale des sciences). des informations détaillées se trouvent sur leur site.

    L'après-midi a été l'occasion pour les conseils de développement de se regrouper sous forme d'ateliers et de réfléchir aux 2 questions suivantes: "Pourquoi souhaitons-nous que les jeunes participent davantage à nos réflexions? Comment pouvons-nous les faire participer davantage?"

  • 05 06 2014

    Des avancées concrètes de la démarche "jeunes" à mi-année

    Deux échéances récentes ont permis au groupe de suivi de la démarche jeunesse de préciser les freins et les leviers pour la participation des jeunes engagés au Conseil de développement, et d'imaginer des actions à mettre en oeuvre à la rentrée 2014. 

    - Réunis le 21 mai dernier, les participants au groupe de suivi ont élargi leurs rangs en conviant un futur adhérent du collège associatif  : la Féria, syndicat étudiant, qui se mobilise au CODESPAR depuis la rencontre "jeunesse" du 18 février.

    Objectifs des échanges, identifier et lever ou s'adapter aux principaux freins à la mobilisation des jeunes engagés : l"engagement court dû au parcours mobile des jeunes, les perceptions réciproques sur la reconnaissance des engagements des jeunes, et des choix inadaptés des thématiques de travail et de l'animation dans les groupes-projet.

    Pour y parvenir, développer de nouveaux outils de communication, identifier une échéance concrète (évènement, action de terrain, etc.) pour chaque groupe-projet, et ouvrir la possibilité de mettre en place de nouvelles pratiques (réunions non présentielles, formats courts, horaires adaptés, ...) apparaissent être les pistes prioritaires à creuser.

    - La première phase de l'expérimentation régionale sur la participation des jeunes dans les Conseils - dans laquelle le CODESPAR s'implique - s'est conclue par une rencontre régionale le 2 juin dernier à Rostrenen avec les autres Conseils de développement mobilisés. D'une part, cela a permis de faire le bilan de 6 mois de travail sur les représentations réciproques jeunes/conseil de développement et sur le recensement des organismes de jeunesse sur les territoires, avec l'appui de la Ligue de l'Enseignement. D'autre part, l'échange a porté sur les perspectives concrètes de chacun des Conseils de développement participants, et les intérêts partagés à mettre au pot commun ce retour d'expériences de terrain.

    - Prochain objectif pour le CODESPAR : prioriser les différents axes de travail, car les idées ne manquent pas, pour établir la feuille de route  2014-2015.

    La présentation d'un bilan de l'expérimentation à la Région Bretagne le 19 septembre prochain, suivie du partage des éléments clé avec l'ensemble des Conseil de développement du réseau breton  apportera également de la matière pour construire ces nouvelles orientations.

  • 17 04 2014

    Les jeunes engagés selon les membres du CODESPAR

    En écho à la réunion de février au dalhia noir, des membres volontaires des trois collèges constitutifs du CODESPAR se sont réunis le 2 avril, avec le soutien de la Ligue de l'enseignement.

    Cela a été l'occasion pour les participants de formuler leurs perceptions sur la participation de jeunes engagés au CODESPAR, et d'identifier les envies et ambitions à porter auprès des instances pour permettre leur rajeunissement.

    Extrait des échanges :

    - " prévoir un tuilage sur un an avant la prise de fonction, pour que la personne « jeune dans la fonction, et ce qu’elle soit jeune ou non » se sente accompagnée avant de prendre de nouvelles missions"

    - "la place des jeunes dans le CODESPAR doit aussi s’opérer par un travail de rajeunissement dans les structures membres"

    - "les jeunes n’ont peut-être pas envie de s'impliquer dans le CODESPAR, il serait donc pertinent de commencer par chercher comment donner envie à la jeunesse"

    - ...

    Les participants ont également pu prendre connaissance de l'avancement du recensement des organismes de jeunes et de jeunesse réalisé par la Ligue de l'enseignement.

    Prochaine étape en mai pour préciser les actions à travailler dans le cadre de l'expérimentation, et prioriser d'autres projets permettant plus de co-construction des sujets, projets et contributions du CODESPAR avec des jeunes.

     

Afficher les résultats 1 à 3 sur un total de 11
<< Précédent 1-3 4-6 7-9 10-11 Suivant >>

Jeunes et territoire

Le projet

A l’origine du projet, un constat : les jeunes citoyens et acteurs du territoire sont peu représentés au sein du CODESPAR. C’est pourquoi le Conseil de développement a créé un groupe-projet pour permettre à des jeunes d’exprimer leurs points de vue, d'en extraire une vision collective, et de la porter devant les décideurs.

Une première contribution, prospective, riche d’idées et d’envies a été co-écrite par une quinzaine de jeunes au 1er semestre 2012, puis présentée aux élus de Rennes Métropole. Pour 2013, c’est l’une des orientations principales qui a été retenue pour être le nouveau sujet d’étude pour le groupe-projet : vers une transition douce entre le monde de la formation et le monde de l'emploi.

Contact

Céline Rigourd
Tél. 02 99 01 85 17